text.skipToContent text.skipToNavigation
Image d’en-tête du capteur de luminescence FAQ

FAQ sur les capteurs de luminescence

Qu’est-ce que la luminescence ? Comment fonctionnent les capteurs de luminescence ? Quelles sont les applications de ces capteurs ? Cette page répond aux questions fréquemment posées sur les capteurs de luminescence. 

La luminescence désigne la lumière émise par des substances luminescentes lorsqu’elles sont exposées à une lumière UV.

Un capteur de luminescence irradie une substance fluorescente avec une lumière UV invisible (longueur d’onde inférieure à 380 nm). Les luminophores de la substance sont excités par cette lumière et renvoient une lumière visible dans la plage de longueurs d’onde de 420 à 780 nm. Le capteur de luminescence détecte et analyse la lumière réfléchie.

Les capteurs de luminescence sont utilisés pour détecter les marquages fluorescents sur divers objets et matériaux invisibles à l’œil nu et à d’autres capteurs. Il est ainsi possible de détecter des marquages sur les conserves alimentaires. Parmi les autres applications possibles figurent la détection de craie sur des nœuds marqués dans l’industrie du bois, l’interrogation d’étiquettes sur des produits pharmaceutiques ou l’alignement d’objets sans marquages visibles.

Les capteurs de luminescence détectent les marquages luminescents sur presque tous les matériaux. Le papier blanc, par exemple, contient des luminophores naturels qui s’allument en bleu en cas d’exposition à la lumière UV. Ils peuvent être ajoutés artificiellement aux matériaux qui n’en contiennent pas naturellement, comme la colle, le plastique, la peinture, l’encre, la craie fluorescente, les produits de nettoyage et l’huile. Ces substances luminescentes ne sont pas visibles à l’œil nu.

Les capteurs de luminescence détectent à la fois les marquages luminescents visibles et invisibles. Ils sont donc particulièrement adaptés aux produits dont le design exclut tout marquage.

La technologie de communication standardisée IO-Link permet de connecter des capteurs à un système d’automatisation. Les avantages de l’interface IO-Link pour les capteurs de luminescence sont les suivants :

  • Configuration simple des paramètres et sortie des valeurs d’intensité
  • Fonctionnement de Condition Monitoring ou réglage et ajustement des temporisations d’enclenchement et à la retombée

Les capteurs de luminescence wenglor détectent avec fiabilité les marques luminescentes, quelles que soient les différences de couleur et de contraste ou l’intensité de l’éclairage ambiant.

Les capteurs de luminescence de la série P1PA se distinguent par leur plage de réception et leur filtre de réception. Le capteur de luminescence P1PA001 capte la lumière émise dans la plage de longueurs d’onde de 420 à 750 nm et est équipé d’un filtre de réception perméable à la lumière bleue. Le capteur P1PA002 détecte les marques luminescentes qui émettent de la lumière dans la plage de longueurs d’onde comprise entre 570 et 750 nm. Il est utilisésur les surfaces qui émettent une luminescence jaune-verte.

Les luminophores sont des substances qui émettent de la lumière après avoir été préalablement exposées à une lumière à ondes courtes. Ce phénomène se produit pendant la fluorescence et la phosphorescence. Dans le cas de la fluorescence, les luminophores ne brillent que lorsqu’ils sont exposés à la lumière. Ce principe est utilisé par exemple dans les tubes fluorescents. Les luminophores dont la luminescence persiste plus longtemps grâce à la phosphorescence sont par exemple utilisés pour la fabrication de panneaux de sécurité.

On distingue trois types de luminescence : fluorescence, phosphorescence et bioluminescence. Si la lumière est émise immédiatement après l’excitation du milieu lumineux, on parle de fluorescence. Ce phénomène est observé à la lumière noire. La phosphorescence se produit lorsque l’énergie est maintenue par l’objet excité pendant un certain temps. Les cadrans de montres ou les étoiles adhésives qui garnissent le plafond des chambres d’enfant continuent de briller dans l’obscurité et contiennent des matériaux phosphorescents. La bioluminescence décrit la production de lumière par des êtres vivants comme les lucioles ou encore les algues ou le plancton dans la mer.

On distingue trois plages de longueurs d’onde : la lumière infrarouge, la lumière visible et la lumière ultraviolette. La lumière infrarouge est présente à une longueur d’onde supérieure à 780 nm et est également appelée rayonnement thermique. La lumière visible à l’œil nu se situe dans la plage de longueurs d’onde de 380 à 780 nm. Pour les longueurs d’onde inférieures à 380 nm, on parle de lumière ultraviolette. À l’instar de la lumière ultraviolette, la lumière infrarouge n’est pas visible pour l’œil humain.

Vous n’avez pas trouvé la réponse à votre question ? Aucun problème ! Contactez notre assistance technique.
Comparaison des produits